Archives de catégorie : Articles

Lettre aux Adhérents et Adhérentes.

Chers Adhérents et Adhérentes

Nous vous avons annoncé l’annulation du Forum 2020, ce ne fut pas une décision facile à prendre car nous savons combien ce moment de « rencontres » est important pour vous !

Il l’est pour nous aussi, afin de partager avec vous nos actions, faire vivre notre mouvement et valoriser nos missions de Protection de l’Enfance. Les conditions sanitaires et surtout les incertitudes liées aux possibilités de vous accueillir dans de bonnes conditions de sécurité, ont eu raison de notre enthousiasme et de la possibilité de maintenir ce Forum.

Néanmoins le CNDPF a tout au long du confinement et en période de post-confinement poursuivi ses activités et maintenu ses engagements.

  • Les conseils d’administration ont été maintenus en visioconférence afin de poursuivre nos échanges, affiner les projets, débattre et organiser l’avenir de l’Association,

  • La gestion de la crise sanitaire, nous a mobilisés :

Chaque semaine, de mars à début juin, Mr Adrien Taquet Secrétaire d’État à la Protection de l’enfance nous a réunis avec 22 fédérations par téléconférence, pour nous transmettre les recommandations concernant la crise sanitaire, mais aussi pour connaître les difficultés de terrain et les expériences menées sur les territoires. Nous avons relayé chaque semaine vos informations, vos difficultés d’organisation, vos questionnements mais aussi vos réussites, vos expériences. Nous avons également relayé les recommandations du ministère.

  • Le CNDPF continue d’intervenir dans le débat public et participe aux réunions nationales pour faire-valoir toute son expertise dans notre champ d’intervention : mesures AESF et AGBF

  • Les groupes régionaux se sont à nouveau réunis et poursuivent leurs travaux et réflexions,

des informations sont consultables sur notre site.

  • A ce jour, nous travaillons sur deux projets pour fin 2020 et 2021 :

  1. La réalisation d’un référentiel sur la mesure AGBF en partenariat avec l’UNAF. Ce document est actuellement en cours de réalisation et nous espérons une large diffusion à la rentrée (septembre ou octobre),

  2. La conception d’un livre, qui traitera de la mesure AGBF, de son intérêt, de l’éthique des pratiques des DPFD.P.F. Délégué aux prestations familiales … Un beau projet à suivre donc !

L’Assemblée Générale se déroulera sur le second semestre 2020. Afin d’organiser cet événement dans de bonnes conditions, une information vous sera envoyé début septembre.

Chaque membre du CA garde l’énergie nécessaire et la motivation pour poursuivre notre engagement auprès de vous et pour défendre nos missions.

La Mesure Judiciaire d’Aide à la Gestion du Budget Familial citée comme exemple pour permettre aux parents de garantir les besoins fondamentaux des enfants

Avis de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme : La Mesure Judiciaire d’Aide à la Gestion du Budget Familial citée comme exemple pour permettre aux parents de garantir les besoins fondamentaux des enfants

Sollicitée par le secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme a rendu un avis quant aux dysfonctionnements observés de manière disparate dans le système décentralisé de la protection de l’enfance et formulé des recommandations afin d’améliorer ce système, notamment en ayant davantage recours aux mesures existantes et sous exploitées, dont la Mesure Judicaire d’Aide à la Gestion du Budget Familial.

« Pour respecter le droit à la vie privée et familiale de l’enfant, la CNCDH recommande de renforcer la prévention et d’apporter aux parents l’aide appropriée dont ils ont besoin… L’intérêt supérieur de l’enfant doit guider toute action afin de garantir les liens d’attachement et les besoins spécifiques de l’enfant. ».

De la transmission des informations préoccupantes à la CRIP au traitement de celles -ci, l’avis du CNDPH recommande une coordination des différents acteurs pour une réponse qui prenne en compte l’ensemble des dispositifs.

« Recommandation n° 6 : La CNCDH recommande, afin de fluidifier le traitement des informations préoccupantes et des signalements, de mettre en place une coordination renforcée entre les acteurs, dont les associations de protection de l’enfance »

L’intérêt de la MJAGBF est souligné à l’alinéa n°47 de cet avis afin qu’elle puisse être davantage exploitée dés lors qu’une famille est dans une situation matérielle difficile et que le maintien dans le logement ou l’achat de nourriture est compromis.

« 46. La CNCDH a régulièrement souligné que nombre de carences éducatives invoquées dans les décisions trouvent leur origine dans des situations de grande pauvreté. La stratégie pour l’enfance précise d’ailleurs dès son introduction que 500 000 enfants vivent sous le seuil de pauvreté, ce qui signifie que les droits fondamentaux de leurs parents, censés pourtant les protéger, ne sont pas effectifs. Assurer les droits fondamentaux des parents c’est leur permettre de garantir aux enfants la sécurité matérielle et affective dont ils ont besoin, par le logement, la santé, l’éducation, les moyens convenables d’existence, la culture, les loisirs… C’est pourquoi la CNCDH recommande qu’une aide appropriée soit véritablement mise en place et que les juges en tiennent compte dans leurs décisions.

  1. Par exemple, il apparaît pertinent d’intégrer effectivement dans les dispositifs de prévention et de développer la mesure d’aide à la gestion du budget familial, à laquelle il est insuffisamment recouru actuellement. Cette mesure, ordonnée par le juge, est mise en place lorsque certaines prestations familiales ne sont pas utilisées par les parents pour les besoins de l’enfant. Sa durée est de deux ans maximum. A la différence de l’AEMO et du placement, elle peut se suffire à elle-même si elle est ordonnée très précocement : dès lors qu’une famille est dans une situation matérielle difficile et que le maintien dans le logement ou l’achat de nourriture est compromis, la mesure peut aider à apurer la situation. La difficulté réside dans le fait qu’elle est conditionnée à l’insuffisance préalable d’une mesure d’accompagnement en économie sociale et familiale administrative, à laquelle les départements recourent peu. De ce fait, elle n’est que peu ordonnée alors qu’elle pourrait constituer un levier efficace d’intervention familiale. Il est également indispensable de soutenir les capacités des parents qui éprouvent des difficultés du fait de l’altération de leurs facultés personnelles, tout en prenant effectivement en considération l’intérêt de l’enfant, en particulier en permettant aux professionnels des différents champs d’intervention (médecins, psychologues, associations, travailleurs sociaux…) de proposer des actions transversales pérennes en direction des parents et des enfants. »

« 48. Recommandation n° 14 : La CNCDH recommande qu’une aide appropriée soit véritablement mise en place au profit des parents, que ses contours et son suivi soient intégrés au débat contradictoire afin que les juges en tiennent compte dans chaque procédure et chaque décision. De manière générale en protection de l’enfance, elle recommande d’analyser la situation dans toutes ses dimensions en se référant aux droits fondamentaux et aux capacités des enfants et de leurs parents afin de construire concrètement avec eux des propositions de soutien. ».

Sources :    JORF n°0132 du 31 mai 2020, texte n° 99 NOR: CDHX2013467V

COMMISSION NATIONALE CONSULTATIVE DES DROITS DE L’HOMME. Le respect de la vie privée et familiale en protection de l’enfance : un droit fondamental difficilement assuré dans un dispositif en souffrance

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041939518&dateTexte=&categorieLien=id

juin 2020 Philippe Boucquiaux

Annulation du FORUM 2020

Chers adhérents, Chères Adhérentes,

 

«  Annulation du FORUM 2020 »

C’est inédit et c’est la première fois depuis longtemps, mais il n’y aura pas de Forum national du CNDPF en 2020. En effet, la crise sanitaire a raison de notre rendez-vous annuel, prévu à Nancy. Trop d’incertitudes pèsent encore sur les conditions sanitaires et sur les précautions à prendre pour réunir plus de 200 personnes dans un lieu fermé. Le Conseil d’Administration du 15 mai 2020, réuni en visio-conférence a donc décidé à l’unanimité de reporter en septembre 2021 cette édition. Si nous avons émis l’hypothèse de  reporter notre manifestation au dernier trimestre 2020, il faut remarquer que bon nombre de fédérations et d’associations ont, elles aussi, décidé de reporter leurs manifestations en fin d’année. Enfin nous n’avons actuellement aucune visibilité sur la réorganisation des services, sur les conséquences qu’ont eues les mois de confinement sur l’activité et sur les situations familiales. Les reports d’échéance des mesures, les nombreux écrits à rédiger, les audiences supplémentaires, sont autant d’éléments qui nous laissent penser que le temps sera précieux. Aussi c’est avec beaucoup de tristesse qu’il nous faut renoncer cette année à ce temps fort de notre association.

Concernant notre Assemblée Générale qui a lieu normalement fin septembre, le CA du 22 juin statuera sur cette question en fonction de la réglementation en cours. Une communication sera faite dès que cela sera déterminé.

«  La mobilisation du CNDPF durant la pandémie COVID19 »

Pendant cette période notre équipe est restée mobilisée. Nous vous avons transmis autant que faire se peut, des mails d’informations liés à la situation sanitaire, les groupes régionaux par visioconférence ont maintenu leur temps d’échange et de réflexions, et nous avons mis en ligne sur le site les informations essentielles dédiées au COVID. Le CNDPF a également été un relais permanent auprès des pouvoirs publics, remontant les difficultés des services, formulant propositions et contributions, en coordination avec d’autres têtes de réseau en fonction des situations. Enfin nous avons travaillé aux différents guides officiels relatifs au confinement et au déconfinement.

Ainsi chaque semaine, le CNDPF était présent aux audio-conférences avec Adrien Taquet secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance, au même titre que les autres fédérations nationales de protection de l’enfance. Ces échanges ont permis d’évoquer les questions qui traversent le secteur social en charge des mesures de protection de l’enfance  (équipements de protection, relations avec les TPE, organisation des services, baisse des visites à domicile, activité des services, inquiétude sur les violences familiales, etc…). Le Ministre  a  salué l’engagement des professionnels concourant à la protection de l’enfance, dans un contexte totalement inédit, et inhabituel.

Bérengère TAILLEUX
Présidente du CNDPF

Adaptation de l’accompagnement des familles durant la période de déconfinement

Le CNDPF et l’UNAF collaborent sur de nombreux sujets et ce dans l’intérêt des familles mais aussi pour offrir un soutien et des moyens de réflexions au service exerçant des mesures AESF et AGBF. C’est ainsi que l’UNAF a réalisé un document à destination des services DPFD.P.F. Délégué aux prestations familiales pour les guider dans la réalisation des entretiens téléphoniques et la reprise des VAD qui vont se faire progressivement.

Vous trouverez ce guide en pièce jointe.

Cette période inédite demande de la collaboration et des nouvelles pistes de travail à explorer.

Reco Accompagnemt déconfinemt_DPF_11 05 2020

 

Guide ministériel de déconfinement.

Veuillez trouver ci dessous  la version du guide ministériel relatif à la  protection de l’enfance.

Bien entendu, comme précisé dans le guide, ces recommandations fixent un cadre qui, comme lors de la période de confinement, peut évoluer au regard des consignes nationales générales. Par ailleurs, des éclairages éventuels sur des points spécifiques pourront toujours là encore être apportés, au regard de la pratique et des expériences remontées.

Vous souhaitant bonne réception de ces informations.

 

2020 05 08 Guide ministériel déconfinement protection de l’enfance VD

Communiqué de Presse

Un communiqué de presse qui rend hommage aux travailleurs sociaux ! Ne boudons pas notre plaisir !

Objet : COMMUNIQUE DE PRESSE HCTS GESTION DE LA CRISE SANITAIRE LIEE AU COVID 19 PAR LES TRAVAILLEURS SOCIAUX

       La Présidente

 Paris, le 31 mars 2020

 Communiqué de presse

La journée mondiale du travail social devait, comme chaque année, valoriser l’engagement des professionnels de l’action sociale au service de nos concitoyens. Face à la crise sans précédent que nous traversons, cette manifestation a dû être annulée mais l’hommage qui devait leur être rendu reste plus que jamais d’actualité.

Aux côtés des soignants, dont il faut saluer le courage et l’abnégation, les travailleurs sociaux poursuivent leur action auprès des personnes les plus fragiles. lls sont en effet nombreux à se mobiliser sans compter leur temps ni leurs efforts pour atténuer l’impact de l’épidémie et ses conséquences ; nombreux à s’investir sans réserves pour maintenir les services à nos concitoyens privés d’un logement fixe ; nombreux à s’impliquer auprès des enfants et des adolescents qui leur sont confiés dans le cadre de la protection de l’enfance ; nombreux à assurer la continuité d’activité au domicile ou dans les établissements hébergeant nos aînés ou accompagnant des personnes en situation de handicap ; nombreux enfin, dans des missions moins visibles, à poursuivre leur action en faveur des personnes isolées ou en difficulté.

Les étudiants en travail social, avec l’appui de leur établissement de formation et en coordination avec les services de l’Etat en région, se mobilisent également pour venir en renfort des équipes de terrain en tension car fortement sollicitées. Cette démarche préfigure la constitution d’une réserve sociale, en miroir du dispositif de réserve sanitaire.

Comme toujours les travailleurs sociaux sont à la hauteur de la situation. Malgré la crise qui frappe notre Nation, ils incarnent, avec ceux qui prolongent leur action au service de la population, les plus belles valeurs de la République : la fraternité et la solidarité.

Dans quelques semaines, lorsque nous aurons vaincu le virus, les travailleurs sociaux seront de nouveau présents pour faire face aux conséquences de cet épisode douloureux et accompagner nos concitoyens en difficultés, comme ils le font quotidiennement en temps ordinaire. Il sera important que nous soyons également à leur côté pour tirer les leçons de cette crise et continuer à les valoriser et à leur donner tous les leviers nécessaires pour accomplir leurs difficiles et indispensables missions.

C’est pourquoi le Haut Conseil du Travail Social souhaite saluer et envoyer un message de soutien à tous les acteurs du travail social et du développement social dans cette période de confinement décidée pour freiner l’extension de la pandémie Covid-19.

                                                                                               Brigitte Bourguignon

 

Contact presse

Dgcs-hcts-presse@social.gouv.fr

Adrien Taquet fait le point sur la situation du secteur de la protection de l’enfance et les dispositifs mis en place pour répondre à la crise actuelle.

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse d’Adrien Taquet qui fait le point sur la situation du secteur de la protection de l’enfance et les dispositifs mis en place pour répondre à la crise actuelle.

200324_-_communique_de_presse_-_protection_de_l_enfance_et_covid19

Covid-19 – Protection de l’enfance – Lettre ouverte au Président de la République

Mesdames et Messieurs les adhérents,

17 organisations et fédérations interpellent aujourd’hui le Président de la République quant à la situation à laquelle sont confrontés les enfants, les jeunes, les familles et les professionnels de la protection de l’enfance.

Vous trouverez ci-jointe notre lettre ouverte.

Covid-19_ Protection de l’enfance_Lettre ouverte au Président de la République